Week end familial dans le Gard – 8-9-10 Mai 2015

Compte-rendu de Lise
 
Le beau temps était au rendez-vous pour ce week-end familial (à part une averse à Montélimar sur la route du départ). Heureusement pour les 25 participants. Deux mobile-homes, sept tentes, trois emplacements de camping, deux remorques, cinq véhicules : le week-end était placé sous le signe de la logistique ! Quel succès !

Les différents convois se retrouvent sur l’autoroute après Montélimar pour un rapide casse-croûte. Et oui, le club de Bourg d’Oisans compte plus de membres vivants loin de la vallée (Lyon, Grenoble, Chambéry et même Paris pour cette expédition) !
 
Vendredi 8 mai : descente de la Sorgue (Fontaine Vaucluse – Isle sur Sorgue)

Arrivée à Fontaine de Vaucluse vers 14h. Quelques difficultés à trouver un accès à l’eau entre parkings privés et loueurs fermés. Heureusement un loueur de canoë nous laisse décharger gentiment sur son parking et embarquer sur son ponton.

La couleur de l’eau est magnifique et on voit le fond par transparence. Visiblement c’est un tronçon fort poissonneux car nous croisons de nombreux pécheurs. Nous récupérons aussi une quantité astronomique de plomb, fils de pèche, hameçons et cuillères. Attention néanmoins à ne pas les laisser s’accrocher au matériel, sinon c’est avec une pince qu’il faut les retirer !

Un bain à déclarer malgré le court tranquille de la Sorgue ? Mais oui : celui de Mougli, distrait par la conversation et qui s’est accroché dans une branche. Le ridicule ne tue pas, mais il donne assurément des points au Swimming Trophy 🙂

On file ensuite au camping à Collias pour une soirée barbecue et salade de pâtes. Avant de manger il faut toutefois monter les tentes, trouver de la place pour les multiples tentes et véhicules, faire les bons branchements sur les barbecues à gaz et boire un coup.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


 
Samedi 9 mai : descente du Gardon de Russan à Collias (24 km)

En terme de rivière, c’est tranquille, très tranquille : on se passe même des casques. Un passage de barrage avec quelques cailloux et des vagues histoire d’initier à la « vraie » rivière ceux qui n’étaient jamais monté sur un kayak. Le niveau d’eau est bon et même si on doit pousser sur la pagaie lors des plats interminables, il n’est pas nécessaire de pousser sur le fond de la rivière pour s’extraire des gravières puisqu’elles sont recouvertes d’eau.

Un bain qui aurait pu mal finir : Serge, trop occupé à regarder le fond de la rivière en a presque oublié de retirer sa jupe pour sortir de son bateau. Serge se repose quelques minutes sur le bord du Gardon, digère les quelques litres d’eau avalés, avant de monter sur un canoë, bien à l’abri.

Autre événement notable : la création d’un nouveau trophy grâce à Laurent ! C’est bien beau de sauter, encore faut-il bien viser le coin de la rivière le plus profond… et pour ça, prendre appui sur une vieille branche morte qui explose sous le pied quand on s’élance, c’était pas l’idée du siècle. « Laurent, t’es sur de tes appuis? » « Ouai t’inquiète, je gère ! »
Dans l’ordre, nous avons vu arriver le bonhomme, le bob en paille puis la branche. Pas de bobo, juste un film magnifique qu’on a regardé environ 40 fois au camping le soir. Sacré cadet !

A mi-parcours on retrouve Ghislaine et le plus jeune membre du club (trop jeune pour naviguer, mais ça ne saurait tarder!) avec le pique-nique qui est le bienvenu.

Le plus gros de la troupe repart tranquillement, rattrapée 45 min plus tard par Julien, Lionel, Pascal et Lise qui ont fait les navettes. Tout une organisation à 25, mais tout roule. Le groupe est ralenti pour une bataille navale épique entre Rémy et Laurent, des groupes se forment, certains prennent partie, d’autres regardent de loin sans trop oser se rapprocher de peur d’être victime à leur tour : à la fin tous les deux finissent dans l’eau ou la ligne de flottaison si basse que ça revient au même. L’occasion de réaliser une photo qui se trouve maintenant en entête du site !

On finit la navig à Collias, à quelques centaines de mètres du camping. Le pied ! D’ailleurs, c’est à pied que nous rentrons aux tentes…
 
Dimanche 10 mai : Gardon du Collias au Pont du Gard (8 km)
Serge que rien n’arrête remonte dans un kayak (mais avec une jupe en plastique cette fois-ci). Alex s’essaye au kayak, entourée de Pascal et Patrick. La descente ressemble à la veille. Le temps est toujours aussi magnifique.
Final en beauté avec Pont du Gard. La photo du club pour l’occasion.

Aujourd’hui, c’est Jean-Lou qui fait le spectacle ! En voulant observer de près une couleuvre qui se prélassait sur un caillou, il fait une fausse gîte. La jupe est parti toute seule et Jean-Lou est allé très vite à la berge ! Bizarre…

On prend le pique-nique à l’arrivée, peu avant Remoulins (fraises au menu!). Puis on file, certains ont un train à prendre, paraît-il.
 
Dur de reprendre la route du travail après un tel week-end, vivement le prochain !
 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


 
Bilan des courses pour nos Trophée !
Swimming Trophy :
Mougli : 1 bain ridicule en discutant avec le Président. 2 points.
Serge : 1 bain prolongé. 4 points, comme le nombre de poissons qu’il a eu le temps de compter sous l’eau !
Jean-Lou : 1 bain de curiosité. 3 points, ça lui apprendra à déranger la faune !

Cadet’Trophy :
Laurent : 20 points direct pour son magnifique saut loupé, filmé et ovationné !
Julien : 4 points, en tant que maître-cadet du cadet sus-nommé (Article 6 du réglèment du Cadet’Trophy)

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *