Sortie dans la Drôme – 20 et 21 avril 2013

 

Une sortie était organisée en Drôme les 20 et 21 avril. Les prévisions météos étaient peu engageantes, avec pas mal de précipitations et du froid. Aucun membre du Gack ne s’est joint à nous, contrairement à ce qui était initialement prévu, et nous nous sommes retrouvés en petit comité. Ainsi étaient présents Julien, Pascal dit Biskotte, Fiona et Patrick.

 

Nous visions tout d’abord une descente de la Roanne, en dessous de l’infran. Arrivés sur le pont de la Roanne au niveau duquel nous avons l’habitude de débarquer, nous fûmes doublement désappointés: température extérieur 5°C et pas suffisamment d’eau pour naviguer. Réflexion de Julien… Direction le Bez.

 

A Chatillon, une seule contrariété nous attendait… De l’eau oui, il y en avait, mais le thermomètre affichait 3°C et il tombait quelques flocons de chute de neige fondue. Remotivation des troupes  et c’est parti pour l’enfilade du néoprène!
Le début de la  descente est manoeuvrié, car les cailloux affleurent et les arbres sont assez nombreux. Les doigts sont gelés et on a pas beaucoup d’occasions de les glisser sous le gilet. Puis les choses s’arrangent, on bénéficie d’une légère éclaircie, et l’action nous réchauffe. Nous retrouvons pas mal d’eau avec la confluence de l’Archiane. Au final, Patrick nous fait une petite frayeur en ratant le débarquement de Chatillon. Il ne voulait plus sortir de son bateau, le bougre !

 

Au vu du niveau de l’Archiane, la suite ne fait pas de doute : c’est la seule rivière intéressante en ce moment. Direction donc les villages de Menée puis Archiane où le niveau d’eau est idéal. Pascal et Julien feront la descente en duo car Fiona et Patrick ont leur compte et le bout de rivière enchaine en 4 sans aucun répit! Tout se passe bien, et nos deux compères se régalent malgré le froid mordant.
Etant données les conditions météo (neige sous les falaises d’Archiane), nous redescendons dormir à Saillans.

Le lendemain, décision est prise de quitter la Drôme pour l’Ardèche. On se dirige vers l’Eyrieux partie haute. La météo est plus clémente que la veille, et le niveau d’eau est satisfaisant. Presque inespéré !
La descente se déroule sans soucis, le premier passage (4) dit scabreux passe finalement bien (faut pas trop passer à gauche tout de même !). Quelques petits sketches à signaler, notamment celui de Fiona qui s’est cravatée en ouvrant un passage encombré. Restera au niveau de St Sauveur la grande glissière puis un seuil entre rochers pour terminer. Au débarquement, ce sont des chameaux et dromadaires qui nous accueillent. Original!

 

Conclusion : Malgré une météo vraiment pas attractive au départ, nous avons passé un très bon week-end!
Pas de candidat au Swiming Trophy pour cette fois, dommage…

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.